Souffle.ca
Couleurs de saison

Vous êtes ici: Accueil > Récits de vie
Retour à la page d'accueil
Retour à la section Récits de vie


Pèlerinage intérieur
Récits de vie
25 novembre 2003

Version imprimable  Version imprimable

par Julie Lamothe

Voyage au TibetQui n’a pas déjà souhaité avoir plus de temps? Le temps dans notre société est symbole de course folle… Plus on fait vite et plus on a le temps de faire plus… Mais prenons-nous le temps de vivre chaque minute comme un trésor, comme un cadeau? Un jour, je me suis fait cette réflexion et j’ai pris la décision de m’ouvrir au présent. J’ai choisi un pèlerinage intérieur, mais en m’ouvrant aux autres cultures par les voyages.

Partir, laisser son quotidien avec son sentiment de sécurité n’est pas chose facile au début. Mais quand on réalise les trésors de connaissances que nous récoltons sur nous et les autres, ça devient rapidement une drogue. La nature, les gens nous parlent, mais nous ne prenons pas le temps d’écouter. L’enfant le fait spontanément, mais nous nous sentons obligés de faire vieillir notre cœur en même temps que notre corps. S'émerveiller...L’émerveillement est selon moi un grand signe de maturité, car cela nous rappelle que nous ne sommes pas les plus puissants du monde. Quelle humilité j’ai ressentie devant la grandeur de l’Everest au Népal ou devant un sherpa qui se recueille dans un monastère bouddhiste!

Dans mon pèlerinage intérieur, j’ai choisi les gens comme guides. Croyez-moi, ils peuvent nous apprendre beaucoup plus que les livres. On peut juger les gens par leur religion par exemple et dire qu'ils ont pris le mauvais chemin. Mais qui sommes-nous pour juger? Ils sont peut-être sur notre route pour prêcher par l’exemple. L’ouverture nous permet d’admirer la simplicité des sherpas bouddhistes du Népal, leur respect des autres et de la nature ou les rites funéraires des hindouistes célébrés avec tant de piété.

Julie et des enfantsAlors, je me suis questionnée : en quoi je crois? Qu’est qui me fait avancer dans la vie? Suis-je capable de prêcher par l’exemple moi aussi? C’est à ce moment que j’ai décidé de tenter de mettre en pratique dans mon quotidien les valeurs de charité, de simplicité, d’amour, de respect. Selon moi, nous avons tous une mission à accomplir, mais il faut être à l’écoute des signes pour suivre la bonne route. C’est ma façon de m’ouvrir à Dieu par les autres, par les merveilles de la nature. Ça me permet de me sentir parfois si légère que je me donne le droit de chanter en pleine montagne.

Dans notre quotidien, j’ai réalisé qu’il est dangereux de se perdre soi-même. Il faut se garder quelques minutes pour laisser l’enfant sortir, faire preuve d’ouverture et de curiosité. Dire merci pour les beaux trésors : souffle de vent, chant d’un oiseau, sourire d’enfant… Jésus n’a-t-il pas dit : « Laissez venir à moi les petits enfants, car le royaume des cieux est à eux. »


Services diocésains de Nicolet, 49, rue Mgr-Brunault, porte A, Nicolet, Qc, J3T 1X7  Tél. : (819) 293-6871   Téléc. : (819) 293-8376
© 2003-2013 CECR Nicolet. Tous droits réservés.