Souffle.ca
Couleurs de saison

Vous êtes ici: Accueil > Flash sur Dieu
Retour à la page d'accueil
Retour à la section Flash sur Dieu


Quand c'est Dieu lui-même qui dit
« JE T’AIME »!
Flash sur Dieu
17 octobre 2003

Version imprimable  Version imprimable

par Robert Richard

À l’occasion d’un baptême, le prêtre posa cette question aux membres de la famille :

— D’après vous, pourquoi Jésus tenait-il tant à se faire baptiser? Vous savez, dans l’Évangile, on dit que Jésus a dû insister auprès de son cousin Jean-Baptiste qui argumentait que c’était lui qui avait besoin de se faire baptiser par Jésus…

Baptême d'enfantÀ cette question, une grand-maman répondit : 
— C’est ben simple, c’était pour donner l’exemple! En tout cas, c’est ce qu’on nous a appris à la petite école.

Roger, moqueur, qui avait commencé à célébrer un peu avant tout le monde, répliqua : 
— Ouais, mais oubliez pas, la belle-mère, que Jésus a aussi été crucifié! J’espère que c’était pas pour nous donner l’exemple!

Puis on fit cette lecture :

Jésus vint de Nazareth, ville de Galilée,
et se fit baptiser par Jean dans le Jourdain :
Au moment où il sortait de l’eau, Jésus vit le ciel se déchirer
et l’Esprit descendre sur lui comme une colombe.
Du ciel une voix se fit entendre :
« C’est toi mon Fils bien-aimé; en toi j’ai mis tout mon amour. »
Nouveau Testament, Évangile selon saint Marc (1, 9-11)

Josianne, du haut de ses 3 ans, répéta en martelant ses mots :
— Tout mon amour!

Josianne venait-elle, mine de rien, de donner une clé de réponse à la fameuse question du prêtre?
Et la mère de Josianne d’ajouter, en souriant timidement : 
— En toi j’ai mis tout mon amour? Me semble que c’est rassurant de se faire dire ça.

La colombe, le ciel qui se déchire, la voix qui vient du ciel… il y a bien du mystérieux dans l’épisode du baptême de Jésus. Les écrivains du temps avaient le sens de la symbolique. En nous laissant inspirer par ces images, on peut aisément pressentir la joie de Jésus de se savoir le bien-aimé de Dieu.

Qui d’entre nous pourrait accomplir une mission, si simple soit-elle, sans la conviction de se savoir appuyé; mieux encore, aimé? Il est fort à parier qu’il devait en être de même pour Jésus, lui qui en était au tout début de sa vie publique.

— C’est toi, Jésus, mais aussi Roxanne, Sarah, Pierre-Luc, Armande, Georges… C’est toi mon fils bien aimé, c’est toi ma fille bien-aimée, en toi j’ai mis tout mon amour.

N’est-ce pas que ça donne des ailes de se savoir aimé? Et que désirer de plus quand c’est Dieu lui-même qui dit « je t’aime »?


Services diocésains de Nicolet, 49, rue Mgr-Brunault, porte A, Nicolet, Qc, J3T 1X7  Tél. : (819) 293-6871   Téléc. : (819) 293-8376
© 2003-2013 CECR Nicolet. Tous droits réservés.