Souffle.ca
Couleurs de saison

Vous êtes ici: Accueil > Entretien avec...
Retour à la page d'accueil
Retour à la section Entretien avec...


Entretien avec... Rolande Pratte
Entretien avec...
14 août 2006

par Robert Richard


Rolande Pratte nous vient des Bois-Francs et se dit avec humour « pas trop jeune et pas trop vieille ». Elle a cinquante ans et est mariée à Richard. Ils sont parents de trois adultes. Depuis un an, elle administre un petit commerce. Pour elle, le volet communautaire de la vie est très important. Elle aime bien faire des partages de points de vue avec sa famille. Pour elle, c’est une façon de s’enrichir, de progresser dans la vie.

Rolande Pratte, parlez-nous d'une personne qui a eu sur vous une influence majeure?

Enfant parmi les fleursMa mère. Enfant, je voulais toujours que ma mère soit heureuse car je voyais bien qu’elle portait de grandes blessures. Mon arrivée dans la vie fut difficile pour elle. Je me suis même sentie coupable de son malheur : j’étais née par césarienne et ça avait coûté très cher. C’était avant l’assurance-maladie. Dans ma tête d’enfant, je me disais que j’étais une dette pour mes parents, mais je ne comprenais pas bien... En fait, la santé mentale de Maman était fragile. Elle a même été hospitalisée en même temps qu’Alys Robi, mais on ne parlait surtout pas de ces choses dans ce temps-là.

Ma tante Bernadette et mon oncle Gaston m’ont pris chez eux durant trois ans et demi. Ils m’ont élevée comme leur fille. Mon oncle est aujourd’hui âgé de 90 ans. On se voit à l’occasion et il me raconte mon vécu chez eux, comment ma tante m’aimait beaucoup, « comme sa petite fille qu’elle n’avait jamais eu » …

Je peux dire aujourd’hui avec sérénité que mon histoire personnelle, avec mes peurs, mes doutes, mon questionnement et une recherche profonde de mon être, a fait de moi qui je suis… Je sais que je suis capable de relever plein de défis. J’ai aussi appris à comprendre et à aimer ma mère et même à aider des personnes atteintes par la même réalité. Maman est morte d’un cancer en 1990. Je me considère privilégiée d’avoir pu l’accompagner dans les derniers moments de sa vie.

Une parole, une pensée, un proverbe qui vous guide dans votre vie?

On récolte ce que l’on sème…

Une réalisation dont vous êtes très fière?

Mon mari et mes enfants.

Trois souhaits que vous aimeriez réaliser?

La paix dans le monde.
Que le plus fort protège le plus petit.
Que chacun développe le meilleur de soi.

À quoi vous accrochez-vous devant un coup dur?

Fleurs des champsÀ l’avenir.

Si vous croyez en un être suprême, nommez trois qualités pour le décrire?

Doux, humble de cœur et accueillant.

Imaginez le jour de vos funérailles. Qu'aimeriez-vous que l'on dise de vous?

Je l’aimais…


Services diocésains de Nicolet, 49, rue Mgr-Brunault, porte A, Nicolet, Qc, J3T 1X7  Tél. : (819) 293-6871   Téléc. : (819) 293-8376
© 2003-2013 CECR Nicolet. Tous droits réservés.