Souffle.ca
Couleurs de saison

Vous êtes ici: Accueil > Carême et Pâques >
Carême-Pâques 2011
Retour à la page d'accueil


Carême-Pâques 2011

par Robert Richard

Une certaine « folklorisation » réduit le Carême à un temps du passé caractérisé par des privations de viande et de bonbons. C’est oublier que le Carême est d’abord un temps  d’intériorisation qui appelle l’être humain à se tourner vers plus grand que lui. En ce sens, il est drôlement d’actualité. Le jeûne, mais aussi l’aumône et la prière sont alors des moyens qui nous aident à prendre conscience que nous ne saurions vivre que de pain; ils nous aident à nous rapprocher des autres, à nous rapprocher de l’Autre.

Pâques est la « terre promise » du Carême. Car on y célèbre la mort et la résurrection de Jésus Christ, mais on y annonce également celle de tout homme et de toute femme de bonne volonté. Pâques proclame qu’avec le Dieu de Jésus Christ, « nous ne sommes pas des êtres vivants dont l’horizon est la mort, mais des êtres mortels dont l’horizon est la vie »1.

Le Carême et Pâques constituent un tremplin pour toute personne qui désire plonger ou replonger au cœur de la foi au Christ Ressuscité. L’expression de cette foi peut se décliner de plusieurs façons. Cette année, Souffle.ca vous offre une question. Une quarantaine de personnes du diocèse de Nicolet y ont déjà réfléchi. À chaque jour, du Mercredi des cendres jusqu’au deuxième dimanche de Pâques, nous vous offrirons la réponse de l’un d’eux, de l’une d’elles. Mais vous aurez aussi la possibilité d’y risquer la vôtre. Vous prêterez vous à l’exercice?

Voici la question :

Qu’est-ce qui, dans la foi chrétienne, me parle et me fait vivre au point que j’aimerais le partager à d’autres?2


Fleurs de printemps

1 mai 2011
La certitude de me savoir aimé du Père comme un fils bien-aimé. La Parole fondatrice est : « tu es mon fils bien-aimé en qui j’ai mis tout mon amour! »

30 avril 2011
L’Évangile qui nous est proclamé, offert comme un cadeau dans ma vie.

29 avril 2011
Un Dieu qui veut être « intime » avec moi et marcher à mes côtés.

28 avril 2011
Le Dieu des chrétiens est un Dieu de relations (ouverture à moi, à l’autre et à Dieu).

27 avril 2011
Être choisie et envoyée à la vigne de Dieu, dans les broussailles, bêcher et voir les pousses nouvelles.

26 avril 2011
L’Esprit de Dieu est donné et fait jaillir en chaque être humain une vie d’abondance.

25 avril 2011
Le Christ Ressuscité : la vie peut toujours jaillir de nos morts.

24 avril 2011
Notre Dieu est au présent – « Je suis » – et il m’accompagne dans mon présent, il m’encourage, il me donne de l’élan et il me relève quand c’est nécessaire.

23 avril 2011
La bonté dans le regard de Jésus sur moi et sur les personnes : regard qui sait voir en moi des possibilités que je ne vois pas encore moi-même.

22 avril 2011
La résurrection, réalisation de la promesse de vie en abondance, de vie éternelle. Une résurrection déjà présente dans le monde d’aujourd’hui.

21 avril 2011
Jésus le Christ, m’a révélé son visage (le visage du Père, un père aimant tous ses enfants). Son Esprit m’accompagne aujourd’hui.

20 avril 2011
Ni le mal, ni la mort n’auront le dernier mot, rien ne nous séparera de l’Amour qui Sauve. Dieu avec nous pour toujours…

19 avril 2011
Par sa résurrection, le Christ nous ouvre un chemin de Vie et nous donne son Esprit Saint, chaque jour; le pain de sa Parole me fait vivre.

18 avril 2011
Le bonheur est possible, disponible, accessible à tous dans l’expérience de l’amour mutuel par lequel Dieu se donne ici et maintenant.

17 avril 2011
Dieu est venu habiter parmi nous. Il est avec nous. Un Dieu en marche dans l’histoire et qui aime profondément notre monde.

16 avril 2011
L’Amour infini de Dieu, tout-puissant et à la fois impuissant devant la liberté humaine. Un Amour qui n’a pas de fin.

15 avril 2011
Le Dieu incarné : tout proche, qui s’est fait l’un de nous, pour qui rien de ce que nous vivons n’est étranger.

14 avril 2011
Le Dieu de la Vie : qui donne la Vie, qui accompagne la Vie, ma vie. Le Dieu dont la Vie va au-delà de la mort.

13 avril 2011
La promesse amoureuse du salut (une assurance), de la vie éternelle – il n’y a pas de fin.

12 avril 2011
La fidélité de Dieu (« Vous ne serez jamais séparé de l’Amour de Dieu »).

11 avril 2011
Je suis sauvée (de la mort et du péché). Tout peut être réconcilié en nous.

10 avril 2011
Les témoins, c’est-à-dire les saints et les saintes.

9 avril 2011
Les récits bibliques qui montrent l’amour de Dieu et actualisés dans ma vie de ce monde d’aujourd’hui.

8 avril 2011
Montrer que la Parole de Dieu est lumière, qu’elle est un guide pour notre cheminement de foi en humanité.

7 avril 2011
La vie est belle! Démontrer aux autres que Dieu est là, est avec moi. Comme il a dit à Moïse : « Je serai avec toi! ». Arrêter de voir les choses compliquées.

6 avril 2011
Je suis en marche vers Dieu. 1) J’ai reçu l’Esprit à mon baptême. 2) Sa présence dans les sacrements, particulièrement l’eucharistie. 3) Ensemble.

5 avril 2011
La Parole de Dieu est toujours vivante : que ce soit lors d’une première lecture ou d’une dixième lecture, elle est d’une richesse!

4 avril 2011
Dieu/Jésus Christ est un Dieu qui m’aime contrairement à un Dieu punisseur.

3 avril 2011
Dieu-Amour qui me relève, me rejoint dans mon quotidien.

2 avril 2011
La Parole de Dieu qui est nourriture.

1 avril 2011
Jésus est allé jusqu’au bout de sa mission, et il m’invite à le suivre… jusqu’au bout de ma mission.

31 mars 2011
Que le pardon est le plus beau cadeau à donner et à recevoir.

30 mars 2011
Dieu, par Jésus Christ, me donne l’Esprit qui me guide, m’éclaire afin que je marche à la suite de Jésus dans la joie, la paix et la sérénité.

29 mars 2011
Dieu est amour. Je suis son enfant bien-aimée et il m’attend toujours. Je peux lui parler n’importe quand.

28 mars 2011
Dieu est Amour, inconditionnellement, c’est un Dieu-père, un Dieu-mère.

27 mars 2011
La Parole de Dieu, qui correspond souvent à ce qu’on vit au moment où on la partage.

26 mars 2011
Que Dieu ne m’abandonnera jamais, il est et sera toujours là pour moi et pour m’accueillir.

25 mars 2011
Vivre ma foi au quotidien me fais cheminer vers une plus grande liberté intérieure.

24 mars 2011
Dieu me laisse libre, il nous laisse libre de répondre ou non à son amour (don gratuit).

23 mars 2011
Dieu s’inscrit, s’insère, s’incarne dans mon, dans notre histoire. Il fait alliance et fait encore alliance.

22 mars 2011
L’espérance de la résurrection déjà présente dans les passages… obligés (ou non désirés) de ma vie.

21 mars 2011
La présence de Jésus Christ au cœur de nos épreuves : il est attentif à ce que l’on vit, il s’y intéresse.

20 mars 2011
Les autres marcheurs sur cette route de Vie sont sources de rencontre, de dialogue, d’écoute, d’expérience de Dieu.

19 mars 2011
Jésus, le Christ, Dieu incarné, qui vit avec nous et nous partage sa vie.

18 mars 2011
Que Jésus ressuscité m’habite et à cause de cela, je me transforme.

17 mars 2011
Par ma relation avec Dieu, mon Alliance avec Lui (car je suis aimée de lui), je découvre ma mission et le sens de ma vie « terrestre ».

16 mars 2011
La foi des autres qui rayonne sur la mienne.

15 mars 2011
L’expérience de la « Parole » qui me relève et me permet d’avancer.

14 mars 2011
Que Dieu est lent à la colère et plein d’amour, c’est-à-dire patient. Il accepte mon cheminement, il m’accompagne de son amour durant ce temps, il m’attend comme le père de la parabole sur le perron de sa maison.

13 mars 2011
Les personnes mises sur ma route sont des signes de la présence de Dieu sur ma route.

12 mars 2011
L’Amour inconditionnel de Dieu.

11 mars 2011
La conscience de participer à construire un monde plus humain.

10 mars 2011
La mort et la résurrection comme expérience vécue tout au long de ma vie en lien avec le Christ. Par des morts successives, traversées lors d’épreuves, une nouvelle vie émerge par l’Esprit du Ressuscité.

9 mars 2011
La sécurité de me sentir aimée, entourée d’une force paisible, rassurante.

Printemps


Fais-nous parvenir ta réponse...

Qu’est-ce qui, dans la foi chrétienne, me parle et me fait vivre au point que j’aimerais le partager à d’autres?2

Nom ou pseudo :

Ma réponse :





 
Vos réponses...

Printemps

Robert
[1 mai 2011]
Du 9 mars (mercredi des Cendres) au 1er mai (2e dimanche de Pâques), nous vous avons proposé les réponses de plusieurs diocésains et diocésaines à cette question. Aujourd'hui s'achève cette belle expérience que vous pouvez par ailleurs continuer pour vous-mêmes auprès de personnes de votre entourage. Merci à vous qui avez risqué votre propre réponse. Que le Ressuscité continue de se manifester en vous et par vous. Alléluia! Alléluia! Bien entendu, Souffle.ca continuera de vous soumettre des articles qui sauront, nous le souhaitons ardemment, susciter votre intérêt. Robert Richard pour l'équipe de Souffle.ca

christine
[20 avril 2011]
Ma foi a des racines «en haut». Ma foi, en tant que chrétienne, c'est bien plus que de savoir; c'est ressentir la présence de Dieu à l'oeuvre au coeur de ma vie et autour de ma vie. Je vois Dieu au coeur de ma vie, par sa présence dans mon âme, cette présence qui nourrit, ressource et vivifie. Je vois Dieu à l'oeuvre autour de ma vie comme témoin de sa présence dans la vie de chacun. Si, par moments, je suis consciente de la présence de Dieu, je sais très bien que je suis souvent «aveugle» de Dieu, occupée que je suis par ma vie. Pourtant.... l'amour est toujours à l'oeuvre...

Élie
[19 avril 2011]
Croire que, dans le Christ Jésus, la mort n'aura jamais le dernier mot sur la vie, sur MA vie, ça me donne de la joie et du courage pour m'engager avec d'autres, jusqu'à prendre le risque d'aimer dans des relations vraies, même si ce n'est pas toujours facile! L'histoire de Dieu-avec-nous, présentée dans le Credo, ça m'invite à continuer d'écrire cette histoire en collaborant à la venue du Règne de Dieu, un règne de justice, de paix et d'amour entre humains et avec toute la Création.

Cherché par Dieu
[14 avril 2011]
Que Dieu est là même quand une tragédie se produit... Que Dieu n'est pas absent quand nous souffrons... Que Dieu n'est pas la cause de nos malheurs... Que la peine que nous vivons, le Fils de Dieu, Jésus, l'a lui-même déjà traversée et qu'il la traverse encore avec nous... Que la mort physique ou biologique n'est la fin de rien... Que la vie donnée par Dieu est aussi forte que la mort, même violente, même sournoise... Que la vie donnée par Dieu est plus forte que toute mort!

Delphine
[12 avril 2011]
Rien ne nous séparera de l'Amour de Dieu. C'est tellement bon de savoir que je suis aimée inconditionnellement et que je n'ai qu'à accueillir cet Amour-là dans ma vie. Un Amour qui fait toute la différence!

RASKAF
[5 avril 2011]
La présence constante de Jésus dans ma vie quotidienne. C'est Lui qui me guide, qui me soutient dans les épreuves et les difficultés. J'ai remis ma vie entre ses mains et j'avance avec assurance et confiance.

Bien-Aimée
[4 avril 2011]
Comment t'exprimer ce bonheur de me savoir aimée de Dieu, inconditionnellement? Comment te partager ce qui en moi a chaviré devant ce Dieu qui me veut libre, heureuse et épanouie? Ce qui me fait vivre dans la foi chrétienne, c'est que je suis l'héritière d'une Vie qui ne se finira jamais, une Vie où le mal à rendu l'âme, une Vie où nous sommes tous unis, frères et soeurs, dans l'Amour.

Alouette grise
[2 avril 2011]
Réponse du 2 avril: "La Parole de Dieu qui est nourriture", que voulez-dire?

Cherché par Dieu
[23 mars 2011]
Pas toujours facile à croire que Dieu se soit incarné en Jésus de Nazareth. Mais est-ce plus facile de croire les vendeurs de rêve de notre temps? Quand ils nous auront eu avec leur camelote, ils auront disparus. Alors que l'amour rencontré au quotidien nous dit quelque chose d'éternel.

Cherché par Dieu
[13 mars 2011]
Elle est belle cette réponse du 13 mars. En effet, que serait la foi chrétienne sans des personnes pour l'incarner au quotidien. Hier soir, j'ai rencontré un couple dans les 70 ans. C'était beau et bon de voir leur sourire, leur accueil, leur intérêt pour moi et pour d'autres. Dieu se tient là, à n'en pas douter.

Marie-Louise
[10 mars 2011]
Ce pourrait être plusieurs choses, dont la tradition, les valeurs de ma famille, mais après avoir perdu ce que j'avais de plus cher au monde, mes enfants, je crois que c'est l'espérance! L'espérance que tout ce qu'on nous enseigne sur la vie éternelle soit vrai, il faut que ce soit vrai, ce serait tellement décevant et nul de ne vivre sur cette terre que pour en finir définitivement, après la mort. Un bon padré m'a dit que l'espérance était la foi des enfants, ne sommes-nous pas que de grands enfants!

Agathe Couture
[10 mars 2011]
Pour moi, ce qui me fait vivre d'espérance et de foi, c'est l'expérience de la mort de ma belle-soeur lundi. C'est grand la mort, j'ai senti que toutes ses souffrances avaient comme résultat le bonjour du Seigneur qui est venu l'arracher de sa forme terrestre pour l'envelopper d'un Amour infini. Mom carême de cette année en sera de beaucoup de méditations et de prières de remerciements pour tout ce que je vis et ce qui m'est donné de vivre. AllÉluia! Qu'il fait bon de CROIRE!

Huguel
[9 mars 2011]
Je suis catéchète pour la préparation à la Confirmation. Malgré tous nos efforts, les jeunes viennent de reculons. C'est dur pour le moral mais ça me pousse constamment à faire confiance à l'Esprit et à me consolider dans ma foi. Comment trouver les mots, comment créer une relation et faire vivre une expérience....tout un défi....que je portes en ce début de Carême et qui me fait vivre en plein coeur de ma propre démarche.

Marie Neige!
[9 mars 2011]
Plusieurs choses: d'abord la certitude d'être aimée de Dieu, ensuite l'espérance d'un monde meilleur parce que promis, la présence de l'Esprit dans ma vie, la fraternité que nous pouvons vivre en marche avec la Parole de Dieu, le témoignage de personnes qui donnent leur vie pour les autres par amour de Dieu et la liberté de l'exprimer cette foi toujours là après plus de 60 ans

Clau
[9 mars 2011]
Au delà de la mort, il y a la vie. Que dans chacune de nos morts (nos deuils) l'espérance de la vie nous habite déjà, il suffit d'y croire pour entrer dans ce chemin de Terre Promise.

Ginkgo
[9 mars 2011]
La bienveillance de Jésus à notre égard, sa patience, la compassion que nous devons témoigner envers les personnes défavorisées.

Noëlla
[9 mars 2011]
La foi me donne l'audace de risquer, risquer d'aller vers l'autre, risquer d'apprécier, d'encourager l'autre, risquer de prendre une responsabilité et risquer de découvrir des forces vives en moi et dans les autres. La foi c'est reconnaître que je peux tout en Celui qui me fortifie.

Plûme
[9 mars 2011]
La foi chrétienne m'apporte l'espérance d'un Dieu miséricordieux. Le fait que Jésus-Christ soit plus près des gens qui souffrent me rassure et me donne le goût d'en faire autant.

Fleurs de printemps

[1] André FOSSION, « Dieu désirable – Proposition de la foi et initiation », Novalis/Lumen Vitae, 2010, Coll. ‘Pédagogie catéchétique’, no 25, p. 131.

[2] Cette question est inspirée de celle que pose le théologien André FOSSION dans son article Qu’est-ce que la première annonce?, in « La conversion missionnaire de la catéchèse – Proposition de la foi et première annonce »,  Lumen Vitae, 2008, Coll. ‘Pédagogie catéchétique’, no 24, p. 128.

  « Dieu est amour » dans mon quotidien
     [10 mai 2011]
     par J. L., Drummondville

L'été dernier, j'ai mis la main sur une lecture qui nous invitait à « rendre grâce ». Je vivais à ce moment-là une situation inquiétante dans ma famille et je me suis donc tournée vers la prière, pour garder confiance et trouver la paix. Un matin que je venais de subir une réponse décourageante, je me suis mise à chanter : « Le Seigneur fait pour nous des merveilles, Saint est son nom! » Avant la fin de la journée, j'ai reçu une réponse positive à la situation qui me hantait. Dieu ne répond pas toujours aussi vite à mes prières, mais Il me ramène toujours dans une paix intérieure qui chasse mes peurs et mes angoisses.

  « Dieu est amour » : une conviction de foi qui nourrit l'engagement, même à 80 ans!
     Entrevue avec Madame Rita Lair

     [25 avril 2011]
     par Guy Lebel

Madame Rita Lair aura bientôt 80 ans. En plus de sa vie familiale bien remplie, avec cinq enfants et onze petits-enfants, elle est aussi reconnue pour son engagement de foi dans son milieu à Nicolet. On dit qu'elle a un moteur : elle croit en l’amour! Découvrez l'entrevue qu'elle a accordée à Souffle.ca.

  Joyeuses Pâques!
     [24 avril 2011]

Nos meilleurs voeux à l'occasion de la fête de Pâques! Que chaque jour puisse devenir un dimanche de Pâques!

  Jour d’attente… jour d’espérance!
     [23 avril 2011]
     par Marijke Desmet

C'est l'enfer! Une expression qu'on dit comme ça parfois, un peu à la légère, parce qu'on est débordé, parce que les choses ne vont pas comme on veut. On la dit aussi de façon un peu plus sentie devant une difficulté, une peine, un découragement. Et d'autres fois encore, on ne la dit peut-être pas, mais on la vit profondément : un deuil, une maladie qui s'éternise, un accident tragique, un amour blessé, une trop grande solitude, un traumatisme d'enfance qui empoisonne la vie, des injustices profondes, des situations de pauvreté, de guerre, de violence, le sentiment que la vie n'a pas de sens...

  Jusqu'au bout de l'amour
     [22 avril 2011]
     par † Raymond St-Gelais, évêque

Oui, Dieu nous aime en Jésus Christ. Il est en fait le Bon Samaritain de l’humanité. Avec son cœur d’homme, il nous a aimés de l’amour même de Dieu. Il s’est engagé jusqu’au bout de l’amour, jusqu’au don total de lui-même sur la croix.

  Le lavement des pieds
     [21 avril 2011]
     par Carmen B. Lebel

Dans ce récit, Jésus me révèle deux réalités : se laver les pieds les uns aux autres et se laisser laver les pieds par un autre. En vérité, l'Amour circule dans les deux sens : il se donne et se reçoit. Comme Simon- Pierre, je résiste parfois à me laisser aimer de Dieu dans toute la profondeur de mon humanité, spécialement là où mes pieds sont empoussiérés, écorchés.

  « Amen, je vous le dis : l’un de vous va me livrer »
     [20 avril 2011]
     par Jacqueline Lemire

« Rabbi, serait-ce moi ? » De dire Judas. Jésus ne juge pas, ne condamne pas. Il sait déjà que le cœur de Judas sera bouleversé et malheureux. Dans un élan d’Amour et de tendresse, il pose sur lui son regard de miséricorde.

  Un Carême sous le regard de Dieu
     [13 mars 2011]
     par Marijke Desmet

Être regardé, être vu, être reconnu, être considéré comme quelqu’un, c’est essentiel pour vivre. Les enfants, dans toute leur candeur, le manifestent souvent. J’ai une amie dont le fils de 4-5 ans demandait toujours, quand on arrivait chez lui : « Est-ce que tu viens me regarder faire mes jeux à l’ordinateur? » C’est tout ce qu’il demandait, qu’on le regarde... En grandissant, ce désir et ce besoin d’un regard bienveillant et aimant se transforment, mais pourtant demeurent.



Services diocésains de Nicolet, 49, rue Mgr-Brunault, porte A, Nicolet, Qc, J3T 1X7  Tél. : (819) 293-6871   Téléc. : (819) 293-8376
© 2003-2013 CECR Nicolet. Tous droits réservés.