Souffle.ca
Couleurs de saison

Vous êtes ici: Accueil > Grandes questions
Retour à la page d'accueil
Retour à la section Grandes questions


« Elles crient pour la relation »
Grandes questions
19 juin 2008

Version imprimable  Version imprimable

par Marijke Desmet

Jean Vanier, en parlant des personnes ayant une déficience intellectuelle, dit d’elles : elles crient pour la relation! Dans leur pauvreté, dans leur exclusion, dans leur blessure profonde, c’est de cela dont elles ont le plus besoin.

Pour écouter cette courte entrevue avec Jean Vanier, aller sur le site ECDQ.tv.

Je suis touchée par cette expression : crier pour la relation. N’est-ce pas un des cris les plus profonds qui habitent chaque être humain? Au-delà du besoin de succès, de connaissances, de position sociale… Un cri qui nous habite tous, que nous lançons tous plus ou moins consciemment, mais aussi qui nous est lancé à tous.

Des ponts - des relationsLes personnes dont parle Jean Vanier nous rappellent ce cri si fort de l’humanité. Un cri qui nous demande d’êtres attentifs et réceptifs, non seulement pour donner, pour écouter, pour être généreux, mais aussi pour nous laisser transformer par la relation établie.

Le cri pour la relation, c’est un cri pour un chemin qui n’est pas un sens unique. C’est un cri pour pouvoir donner autant que recevoir. Risqué, comme chemin… Mais c’est peut-être le seul qui nous conduit à notre pleine humanité.

Le regard de Jésus sur chaque personne n’en témoigne-t-il pas?


Services diocésains de Nicolet, 49, rue Mgr-Brunault, porte A, Nicolet, Qc, J3T 1X7  Tél. : (819) 293-6871   Téléc. : (819) 293-8376
© 2003-2013 CECR Nicolet. Tous droits réservés.