Souffle.ca
Couleurs de saison

Vous êtes ici: Accueil > Grandes questions
Retour à la page d'accueil
Retour à la section Grandes questions


« Pour vrai? »
Signe de doute ou d'émerveillement?
Grandes questions
6 février 2008

Version imprimable  Version imprimable

par Marijke Desmet

— « Bravo Amélie! Tu as vraiment bien joué. J’ai trouvé que c’était un très beau spectacle. »
— « Pour vrai? », répond Amélie.

Doute ou émerveillement?Régulièrement, des expressions deviennent à la mode. Ces temps-ci, j’entends souvent ce « Pour vrai? », en réponse à une information, à une affirmation, à un compliment, une appréciation. Probablement souvent utilisée machinalement, cette expression illustre parfois autre chose : soit un étonnement heureux, une surprise, soit encore une tendance très présente dans notre nature humaine : le doute.

Pas toujours facile de croire en la bonne foi de quelqu’un, en sa sincérité, en sa gratuité. On nous apprend, avec raison, à ne pas être naïfs et crédules, à ne pas nous laisser enjôler par de belles paroles. On a aussi appris, souvent au prix de profondes peines, que les personnes en qui on avait mis notre confiance peuvent nous décevoir et nous blesser. On se met alors à douter de leurs intentions. Et une fois la « machine à doute » mise en marche à l’intérieur de nous, il n’est pas facile de l’arrêter…

Cette expérience du doute, je la vis non seulement dans mes relations humaines, mais aussi dans ma relation à Dieu. Il est si facile, je dirais même presque normal, de transposer nos difficultés de relations humaines au niveau de la foi en Dieu. De douter de la sincérité de son amour, de la bienveillance de ses intentions pour nous, de son désir de bonheur pour chaque personne qu’il a créée.

Mais devant ces doutes, au fond si humains et si compréhensibles, je vois aussi comment le Christ a réagi. Je vois en lui non pas celui qui a évité le doute, mais qui l’a traversé, l’a dépassé. Je vois celui qui a osé croire jusqu’au bout en l’amour de son Père, et qui y a trouvé la Vie. Je vois, et je suis attirée… En ce début de Carême, je lui demande de m’apprendre à accueillir l’amour de Dieu, pas seulement avec un « pour vrai? » de doute, mais aussi avec un « pour vrai! » de surprise et d’émerveillement.


Services diocésains de Nicolet, 49, rue Mgr-Brunault, porte A, Nicolet, Qc, J3T 1X7  Tél. : (819) 293-6871   Téléc. : (819) 293-8376
© 2003-2013 CECR Nicolet. Tous droits réservés.