Souffle.ca
Couleurs de saison

Vous êtes ici: Accueil > Flash sur Dieu
Retour à la page d'accueil
Retour à la section Flash sur Dieu


Dans le brouillard
Flash sur Dieu
6 avril 2007

Version imprimable  Version imprimable

par Marijke Desmet

C’est un soir de début de printemps. Il a fait relativement chaud pendant la journée. Au moment de me mettre en route pour les quelque 50 km qui me séparent de chez moi, je constate que le brouillard s’est levé. Pas grave, me dis-je. C’est sûrement parce que je suis près de la rivière. Ça va se dégager dès que je m’en éloignerai. Mais ça ne se dégage pas. Au contraire! Plus ça va et moins je vois où je m’en vais. Je me résigne et je ralentis la vitesse.

Aux trois quarts de la route, alors que je commence vraiment à avoir hâte d’arriver parce que la conduite est plutôt stressante, je fais face à deux pompiers qui jaillissent du brouillard. La route est fermée, il y a eu un accident. Il va vous falloir faire le détour par le rang à la sortie de village. Vous verrez, c’est indiqué. Vous verrez qu’ils me disent! C’est vite dit. C’est que justement, on n’y voit rien! Mais bon, je fais demi-tour et, à vitesse réduite, en suivant bien la ligne jaune du milieu de la route, seul point de repère visible, je m’engage sur le rang de campagne qui doit me mener chez moi.

Dans le brouillardTout à coup, catastrophe! Plus de ligne jaune! Je réalise que sans cette ligne, je ne sais vraiment plus où je suis. Je ne sais même pas si je suis parallèle ou perpendiculaire à la route. Je ne sais pas où est le fossé. Même en roulant à 10 km/heure, je n’arrive pas à me sentir en sécurité. Jamais je n’ai tant senti la nécessité de ces fameuses lignes sur la route.

Et, alors que j’avance à pas de tortue, je me prends à penser aux points de repère, aux lignes de conduite dans ma vie. Lignes qui, en temps normal, peuvent sembler superflues et parfois même dérangeantes, mais qui en temps de crise, de brouillard, deviennent ô combien essentielles. Me revient en tête cette prière : Ta Parole ô Dieu est la lumière de mes pas, la lampe de ma route.

Ce soir-là, j’ai touché profondément à mon besoin d’une Parole, d’une Ligne de Vie qui me guide sur la route de ma vie. J’ai eu besoin de savoir que cette Ligne-là, elle ne disparaîtrait jamais de mon chemin. Que rien, jamais, ne l’effacerait.

Le temps de Pâques que nous vivons vient me redire que j’ai droit à un tel désir, que j’ai raison de porter une telle espérance. En Jésus ressuscité, la Parole est vivante à jamais. Ni le pire brouillard, ni la mort, rien ne l’effacera.

Pour aller plus loin...

Avez-vous déjà fait l’expérience de perdre vos repères?
Quelle prière, quel cri a alors jailli?
Y a-t-il une espérance qui vous a permis de continuer, même si ce n’était qu’à tout petits pas?


Services diocésains de Nicolet, 49, rue Mgr-Brunault, porte A, Nicolet, Qc, J3T 1X7  Tél. : (819) 293-6871   Téléc. : (819) 293-8376
© 2003-2013 CECR Nicolet. Tous droits réservés.