Souffle.ca
Couleurs de saison

Vous êtes ici: Accueil > Quel feu te fait vivre?
Retour à la page d'accueil
Retour à la section Quel feu te fait vivre?


Frère André, quel feu te fait vivre?
Raconte-moi...
Quel feu te fait vivre?
10 novembre 2009

Version imprimable  Version imprimable

par Robert Richard

« Quel feu te fait vivre? Raconte-moi… » Voici une chronique qui remonte dans le temps, à la conquête du feu qui a fait vivre certaines figures marquantes de la foi chrétienne. Comme membres de l’équipe de Souffle.ca, nous plongerons tour à tour dans l’histoire de ces témoins, leur donnant ainsi de se raconter à vous. Cette chronique pourrait aussi s’intituler « À la recherche de l’espérance chrétienne » puisqu’à la fin de chacune, vous pourrez vous prêter avec nous à un essai de définition de cette espérance. Aujourd’hui, nous vous proposons l’expérience croyante de Frère André, qui est à l’origine de l’œuvre de l’Oratoire Saint-Joseph de Montréal.

L’équipe de Souffle.ca

Frère André, quel feu te fait vivre? Raconte-moi...

Ton histoire

Tu ne savais pas écrire, à peine signer ton nom… Pourtant on parle encore de toi aujourd’hui, et comme d’un saint! Oh, tu n’aurais jamais dit ça de toi-même, mais ils sont nombreux ceux qui en ont témoigné.

Tu es né au mitan du XIXe siècle. Tu ne devais pas vivre tellement tu étais frêle à ta naissance, et tu es mort à 91 ans.

Orphelin à 12 ans, sans diplôme, souvent malade, pauvre, quel avenir avais-tu? Tu avais confiance dans celui que tu appelais le « bon Dieu » et tu voulais lui consacrer ta vie, mais tu avais si peu de moyens…

Quelqu’un a cru en toi et tu es devenu « Frère André » dans la Congrégation de Sainte-Croix. Ton amabilité, ta serviabilité et ta manière de prier furent tes lettres de créance.

Tu n’as pas laissé d’écrits mais la réalisation d’un rêve : celui de construire une petite chapelle pour prier Dieu sur le Mont-Royal. Tu voulais le prier dans la montagne en compagnie de saint Joseph, ton ami, en qui tu te reconnaissais et à qui tu confiais tes prières.

Tu as partagé ton rêve avec des laïcs, des hommes et des femmes de toutes conditions, souvent des pauvres et des malades. Tu ne prévoyais sûrement pas où cela allait te conduire mais, comme toujours, tu as fait confiance.

Frère André

Alfred Bessette dit “Frère André”
1845-1937

Ton feu
Tu ne possédais rien et c’est comme si ça te disposait à tout recevoir de Dieu. Tu vivais ce que Jésus voulait dire par « Heureux les pauvres de cœur car le Royaume des cieux est à eux ». Tu aimais particulièrement les personnes souffrantes. Tu les nommais constamment dans ta prière. Tu leur parlais de l’amour de Dieu que toi-même tu expérimentais. C’était des mots neufs à une époque où Dieu était plutôt perçu comme effrayant.

Certains ont dit que tu faisais des miracles. Tu t’en es toujours défendu. C’était grâce à saint Joseph. Ton feu, c’était cette amitié avec lui. À tes premières heures, on t’avait raillé en disant : « il ne sait que prier ». Mais c’était ton moyen de nourrir ton feu.

 

 

 

Ton espérance, Frère André?
Il me semble qu’elle avait à voir avec le manque à tous points de vue que tu as connu dès l’enfance. Quand ta mère te manquait, tu te souvenais qu’elle t’avait appris à faire confiance à saint Joseph. Tu croyais qu’il y a dans l’invisible quelqu’un qui nous entend, nous attend et, surtout, nous aime. Était-ce pour cela que tu parlais si facilement du Ciel aux désespérés que tu rencontrais?

Robert Richard


Réagissez à cet article

Qu’est-ce qui vous rejoint ou vous étonne de l’espérance de Frère André?
Et vous, quelle est votre espérance?

Jacques- André
2012-08-14

C'est grâce à lui que je m'appelle André car c'était Jacques au début et ma tante revenant de Montréal et racontant que les mères appelaient leur garçon André inspira ma mère qui m'a dit ce sera Jacques André mais on ne m'appelle qu'André et je confie les gens qui cherchent du travail à St-Joseph et spécialement 2 Haïtiens qui portent le nom de famille Joseph et ils ont le nécessaire même si ce pourrait être plus. Merci à St-Joseph et au Frère André mon saint patron. J'aimerais qu'il y ait plus d'André parmi les nouveaux-nés. Aux parents de décider et merci encore pour cette belle chronique.

Confiant en Dieu
2010-10-31

La fête du 30 octobre, au Stade olympique de Montréal, m'a fait voir une Église aux visages de tous âges. Elle qu'on dit vieillissante, mourante, anéantie... C'est déjà miraculeux. C'est comme si le feu qui animait Frère André hier embrasait l'Église d'aujourd'hui.

Confiant en Dieu
2010-10-23

J'ai aimé le mot du sociologue des religions Martin Meunier qui disait, dans le Devoir, à l'occasion de la canonisation du Frère André: "Le Forum et l'Oratoire, deux temples où la victoire vient après de longues souffrances." En même temps, cette autre parole d'un père de Ste-Croix: "Il y a, dans le miracle, assez de lumière pour que le croyant y voit Dieu, et assez d'ombre pour que le non-croyant ne le voit pas." (C'était quelque chose comme ça!) Merci, saint Frère André, pour ton feu qui te fait vivre encore parmi nous et avec nous aujourd'hui!

beatriz
2010-02-22

Que sont grandes les œuvres de Dieu! Le frère André était un homme très simple, pauvre et très humble. Il était très sensible aux souffrances des autres. Par ces belles qualités, le bon Jésus a pu passer. Puisse-t-on demander au bienheureux Frère André de nous aider à être comme lui! Car il y a tellement de gens qui souffrent et qui attendent de nos prières pour avancer vers Dieu. Rendons grâces à Dieu.

phénix
2010-01-21

Voilà, je suis quelqu'un de très croyante. Enfin, j'essaie, mais il n'est pas toujours facile d'être croyante quand les 3 quarts du monde que je connais ne le sont pas. Ce ne sont pas de mauvaises personnes pour autant, mais j'aimerais leur donner ce feu sacré qu'est la croyance en celui qui nous a tous sauvés. Si un jour ces gens pouvaient comprendre… qui sait, je crois aux miracles pourquoi pas celui-là?

pour mon papa Gilles Gelinas
2010-01-02

Mon père est en phase terminale pour un cancer de cerveau, il est à la maison et nous sommes toujours avec lui, il cherche beaucoup ses "mots" quand il nous parle et ce matin il a fait d'immenses efforts durant au moins une demi-heure pour nous expliquer qu'il avait dans son camion... une photo du frère André et ce depuis au moins 20 ans, que c'était son ami et qu'il le protégeait. On est allé pelleter la neige devant le garage dans lequel son camion était serré pour l'hiver et on a récupéré cette photo, mon père pleurait comme un enfant, on lui a promis que son copain, le frère André, ferait le grand voyage avec lui. Nous allons mettre cette photo avec papa dans son cercueil et il va l'accompagner. Mon père a 81 ans.

mamirolli
2009-12-21

Ma mère m'a toujours parlé du frère André depuis longtemps, elle me disait que si je suis là, c'est grâce au Frère André. Car j'étais une enfant prématurée et je pesais à peine 2 lb à ma naissance et c'était en 1956. Il n'y avait pas les moyens d'aujourd'hui. Il y avait une photo du Frère André dans sa chambre d'hôpital. Le médecin lui avait dit que je ne survivrais pas. Elle a demandé au Frère André de faire quelque chose pour sa petite fille. Aujourd'hui, j'ai 53 ans et je suis toujours là. La vie c'est un mystère, qui sait le Frère André a peut-être exaucé ma mère!

Lisa
2009-11-30

Le Frère André m'a fait découvrir St-Joseph. Avec lui, nous demandons d'intercéder auprès de Dieu et nous sommes exaucés mon fils et moi. Comme St-Joseph est le patron des travailleurs, mon fils n'a jamais manqué de travail et nous n'avons jamais manqué de nourriture. Il pourvoit à nos besoins de toutes sortes. Il est le ministre de nos finances. Pour témoigner de notre confiance, nous avons tous une image de St-Joseph sur nos frigidaires et dans nos bureaux de travail. Lors d'une visite à l'Oratoire, en priant devant le coeur du Frère André, nous avons été touché d'une manière spéciale et par le fait même notre espérance s'est ravivée. C'est ce feu qui me fait vivre, de croire que je ne suis pas seule pour marcher vers Dieu. Merci St-Joseph et merci Frère André. Lisa

Francine
2009-11-17

Le Frère André avec son amour des petites et des petits et son lien d’amitié avec St-Joseph - son compagnon de route – m’ont inspiré à confier mon plus jeune à St-Joseph il y a maintenant 33 ans. Je fais toujours de St-Joseph son protecteur grâce au témoignage du Frère André. Que Grâce soit rendue à Dieu par Jésus, pour de tels prophètes et Saints de notre temps. Merci!

Claudette Grenier Roux
2009-11-16

Quelle bonne idée que de faire connaître nos témoins de l'Amour de Dieu. Le frère André est un témoin si près de nous. Je fais suivre cet article à plusieurs. Merci!

Marjolaine Hamel
2009-11-12

Dépouillé, il est entré dans le * tourné vers le bon Dieu... par l'intercession de St-Joseph. Merveilleuse grâce et/ou sagesse qui l'a habité. Il est pour moi une personne du passé, toujours actuelle. Tout ce que je connais du mystère de la grâce en action me vient en partie de lui. Puisse son abandon, son consentement, son témoignage au ministère de l'amour du bon Dieu, nous enflammer encore aujourd'hui. Sa confiance totale... à ses rêves, à ses désirs pour la cause du bon Dieu qui prend soin de la personne. Merci pour cette chronique... idée géniale!


Écrivez-nous...

Nom ou pseudo :

Mon commentaire :





 

Services diocésains de Nicolet, 49, rue Mgr-Brunault, porte A, Nicolet, Qc, J3T 1X7  Tél. : (819) 293-6871   Téléc. : (819) 293-8376
© 2003-2013 CECR Nicolet. Tous droits réservés.