Souffle.ca
Couleurs de saison

Vous êtes ici: Accueil > Entretien avec...
Retour à la page d'accueil
Retour à la section Entretien avec...


Entretien avec... Marie-Claude
Entretien avec...
3 juillet 2006

par Robert Richard


Marie-Claude vit à Nicolet. Dans la jeune cinquantaine, elle est chiropraticienne et mère « à distance » d’une grande fille dans la vingtaine.

Marie-Claude, parlez-nous d'une personne qui a eu sur vous une influence majeure?

Plus qu'une personne, un contexte dans lequel j'ai grandi. Du côté paternel, trois générations qui ont tout risqué pour immigrer au bout du monde, des grands-parents maternels qui ont toujours cultivé l'excellence et eu des vies hors du commun. Aujourd'hui, j'aime converser avec les gens qui vieillissent bien, qui savent encore transmettre leur joie de vivre et leur enthousiasme malgré les jointures qui grincent et le poids des ans.

Arbre d'étéUne parole, une pensée, un proverbe qui vous guide dans votre vie?

« Je sais qu'on ne peut trouver nulle erreur dans le vaste Plan éternel et que toute créature collabore au bien final de l'Humanité, et je sais que lorsque mon âme montera plus haut, continuant sa grande enquête éternelle, je dirai en regardant en arrière sur notre globe : ‘Tout ce qui est, est pour le mieux’. » C.W. Leadbeater

Si vous saviez à quelle point je m'accroche à cette phrase-là…

Une réalisation dont vous êtes très fière?

D'avoir réussi à ne pas perdre la tête, ni le cœur devant les écueils de la vie, d'avoir pu protéger mes amitiés, ce qui est pour moi le bien le plus précieux, et de voir ma fille évoluer avec sagesse et bonheur dans la vie qu'elle se construit jour après jour.

Trois souhaits que vous aimeriez réaliser?

J'aimerais avoir le don d'ubiquité et le don des langues. J'aimerais que les sept péchés capitaux ne soient plus de ce monde car il me semble qu'ils soient la cause de bien des maux! Et… j'aimerais connaître l'heure de ma mort pour mieux vivre ma vie et pouvoir m'y préparer quand le grand moment sera proche. La parabole des vierges sages et des vierges folles m'a profondément marquée. Oups, ça fait quatre…!

À quoi vous accrochez-vous devant un coup dur?

Pas dans le sableÀ la sagesse du temps qui passe… et la conviction profonde qu'il y a, soit une explication, soit un apprentissage à faire dans tout ce qui arrive. Je ne vous cacherai pas que souvent j'ai souhaité apprendre dans la joie plutôt que dans la peine…

Si vous croyez en un être suprême, nommez trois qualités pour le décrire?

J'aimerais que ce ne soit pas un sinistre farceur, mais plutôt un être fondamentalement bon et visionnaire qui aura beaucoup d'indulgence pour ses créatures si ignorantes de Ses desseins.

Imaginez le jour de vos funérailles. Qu'aimeriez-vous que l'on dise de vous?

Pas de paroles, s'il-vous plaît, trop peu de gens me connaissent vraiment et tant de sottises se disent dans les salons funéraires… Non, pas de paroles mais plutôt un silence… suivi d'un sourire naissant et d'une étoile dans votre regard.



Services diocésains de Nicolet, 49, rue Mgr-Brunault, porte A, Nicolet, Qc, J3T 1X7  Tél. : (819) 293-6871   Téléc. : (819) 293-8376
© 2003-2013 CECR Nicolet. Tous droits réservés.