Souffle.ca
Couleurs de saison

Vous êtes ici: Accueil > Carême et Pâques >
En route vers Pâques!
Retour à la page d'accueil
Retour à la section Carême et Pâques 2009


Prière et adoration des jeudis soirs
Carême 2009
20 mars 2009

Version imprimable  Version imprimable

par Jacqueline Lemire

Le quotidien de Laurie en République démocratique du Congo ne ressemble en rien à celui qu’elle vivait au Québec. Elle dit « adorer » les jeudis soirs. Voici pourquoi.

« J’adore les jeudis soirs »

Chaque jeudi soir, il y a adoration à l’église. Entre 500 et 1000 personnes s’agenouillent ensemble pour adorer Dieu, prier en silence ou encore en chantant et parfois même en dansant. Chaque semaine est pour moi un moment très intense.

Il y a énormément d’enfants couchés ici et là, et il fait tellement chaud! On entend constamment quelqu’un tousser ou prier en chuchotant. Parfois, tout le monde se met à chanter en criant très fort… mais vraiment fort! Je peux vous dire que ça vient me chercher très loin en dedans.

Puis, il y a un moment réservé pour que les personnes qui le désirent fassent leur prière à voix haute, une personne à la fois. Elles parlent très vite dans la langue du pays, le kikongo. Elles parlent très fort avec cœur et supplication dans la voix afin de s’assurer que DIEU les entendra, les considèrera et leur viendra en aide. Chaque fois, ça me touche.

« Le besoin de preuve est une tentation pour le croyant, mais c’est réduire la foi à un ordre qui n’est pas le sien ».

Ce témoignage de Laurie nous renvoie à notre prière personnelle, à notre prière communautaire, à la prière que nous faisons les uns pour les autres.

Prière
Seigneur, apprends-nous à prier simplement, à t’offrir notre prière sincère et gratuite. Fais grandir en nous le désir d’un cœur à cœur avec toi.
Et pourquoi pas les prochains jeudis soirs du Carême, en solidarité avec le peuple Congolais?


Services diocésains de Nicolet, 49, rue Mgr-Brunault, porte A, Nicolet, Qc, J3T 1X7  Tél. : (819) 293-6871   Téléc. : (819) 293-8376
© 2003-2013 CECR Nicolet. Tous droits réservés.