Souffle.ca
Couleurs de saison

Vous êtes ici: Accueil > Carême et Pâques >
Un temps privilégié...
Retour à la page d'accueil
Retour à la section Carême et Pâques 2004


Lundi de Pâques
Semaine Sainte
12 avril 2004

Version imprimable  Version imprimable

par Annie Beauchemin

Ce Jésus, Dieu l'a ressuscité; nous tous, nous en sommes témoins. (Actes des apôtres 2, 32)

Et voici que Jésus vint à leur rencontre et leur dit : « Je vous salue. » Elles s'approchèrent et, lui saisissant les pieds, elles se prosternèrent devant lui. (Matthieu 28, 9)

Ici, le reporter Sceptique, en direct de Jérusalem, où des événements des plus surprenants se sont produits tôt ce matin. Le tombeau de Jésus de Nazareth qui, rappelons-le, a été condamné et crucifié vendredi dernier, a été retrouvé vide ce matin.

Des femmes ont raconté l'avoir vu et l'avoir reconnu. Il semblerait, selon elles, qu'il soit ressuscité. Mais quelle crédibilité accorder à ces femmes?

Les autorités ont émis, d'un même accord, ce seul commentaire : « Selon toute vraisemblance, le corps de Jésus de Nazareth a été enlevé. Nous n'avons aucune preuve qu'il puisse être ressuscité, mais nous pensons bien qu'on tentera de nous le faire croire. »

Mais qui voudrait croire cette folie! On a humilié, bafoué cet homme parce qu'il prétendait être le Messie. Quiconque affirme qu'il est ressuscité risque sans aucun doute sa vie.

C'était le reporter Sceptique pour Radio-Souffle.

CrocusAujourd'hui, lundi de Pâques, le texte de l'Évangile nous raconte une apparition de Jésus ressuscité. Voilà que des femmes, des proches de Jésus le reconnaissent vivant. Jésus leur apparaît. Le texte dit même qu'elles le touchent, « lui saisissant les pieds ». Elles aussi voient et croient, tout comme Pierre et Jean.

Elles sont toutes tremblantes et toutes joyeuses! Et il y a de quoi! La vie a été plus forte que la mort! La résurrection de Jésus, c'est la victoire de la vie, la plus belle des victoires. Et Jésus se fait présent. Non seulement il est vivant, mais il se fait proche. Il ne le fait pas de la même manière qu'avant puisque selon les textes, on a souvent de la difficulté à le reconnaître. Mais il désire entrer en relation avec ses proches, avec ses disciples, hommes et femmes.

Cette victoire de la vie sur la mort est une espérance pour notre vie. Pour celles et ceux qui croient en la résurrection de Jésus, c'est toute une espérance pour après la mort et pour nos proches décédés. Mais bien plus que cela, le passage que Jésus ouvre de la mort à la vie ne pourrait-il pas donner du sens à toute notre vie, ici et maintenant?

Plus surprenant encore, Paul affirme que, participants à la mort du Christ, nous participons aussi à sa résurrection. Nous sommes ressuscités!!! Est-ce que je me comporte en ressuscitée? Pas toujours et même, pas souvent! Mais, c'est bon de se le rappeler...

Comment cette vie peut-elle jaillir aujourd'hui dans ma vie? Comment combattre mes pulsions de mort, mes peurs, mes violences intérieures? Comment puis-je lutter pour la vie, avec ce que je suis? Au fond, comment puis-je vivre en ressuscitée chaque jour de ma vie?


Pour poursuivre la réflexion...

Pourquoi ne pas prendre le temps aujourd'hui de nous émerveiller devant les beautés de la nature, de la vie qui nous entoure? Toute cette vie peut-elle jaillir dans nos vies, plus forte que la mort?


Services diocésains de Nicolet, 49, rue Mgr-Brunault, porte A, Nicolet, Qc, J3T 1X7  Tél. : (819) 293-6871   Téléc. : (819) 293-8376
© 2003-2013 CECR Nicolet. Tous droits réservés.